Show simple item record

dc.contributor.authorTechnical Centre for Agricultural and Rural Cooperation
dc.date.accessioned2015-03-19T14:18:54Z
dc.date.available2015-03-19T14:18:54Z
dc.date.issued2007en_US
dc.identifier.citationCTA. 2007. La fabrication des « ruches à rayons mobiles » et le choix du site apicole. Programme de radio rurale 07/2. CTA, Wageningen, The Netherlands.en_US
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/10568/59488
dc.descriptionLa fabrication des « ruches à rayons mobiles » et le choix du site apicole CHAPEAU Les ruches modernes qui sont dites « à rayons mobiles » sont de différents types et certaines conviennent mieux que d’autres à l’apiculture tropicale. Pourtant, quel que soit le type de la ruche, certains éléments sont indispensables, comme par exemple une inclinaison spécifique des parois de la ruche. Le choix du site apicole est également extrêmement important pour une bonne récolte de miel et pour que la colonie d’abeilles soit à même de bien produire. Pour en savoir plus, Adama Zongo s’est entretenu à Ouagadougou avec Moussa Sawadogo, chercheur à l’IRSAT, l’Institut de recherches en sciences appliquées et en technologies et également secrétaire permanent de l’Union nationale des apiculteurs du Burkina. COMMENCEMENT DE LA BANDE: « On peut définir simplement une ruche … » FIN DE LA BANDE : « ... si on veut faire de la production de bonne qualité.» DURÉE DE LA BANDE : 5’28 ANNONCE DE FIN: Cette émission vous était proposée par le CTA. Transcription Sawadogo On peut définir simplement une ruche à rayons mobiles comme étant un abri que l’homme offre à une colonie d’abeilles mais en fabriquant cette ruche, il a mis des éléments mobiles à l’intérieur de la ruche de sorte que les abeilles construisent un rayon sur chacun de ces éléments mobiles pour permettre à l’apiculteur de visiter sa ruche en sortant rayon par rayon. Zongo Il existe de nombreux types de ruches à rayons mobiles. Quel est le type le plus courant en Afrique de l’Ouest ? Sawadogo Le type de ruches à rayons mobiles le plus courant en Afrique de l’Ouest est la ruche kenyane qu’on appelle en anglais la « Kenyan Top Bar Hive», la KTBH, qui a été introduite pour servir de modèle intermédiaire pour améliorer donc les pratiques apicoles en Afrique de l’Ouest. Zongo Quel que soit le type de ruche, il y a semble-t-il deux éléments essentiels à respecter dans la construction ? Sawadogo Tout a fait. Il y a ce qu’on appelle le « bee space », l’espace abeille qui doit être l’écartement entre les rayons pour permettre le passage de deux abeilles sans que les abeilles ne soient obligées de boucher l’espace en question avec de la propolis ou qu’elles soient obligées de construire un rayon intermédiaire. Le respect de cet espace est essentiel pour permettre une bonne mobilité des rayons et permettre donc de visiter convenablement la ruche. Le deuxième élément concerne … bon, pour le cas de la ruche kenyane, l’inclinaison à 180 degrés des parois latérales. Ça aussi c’est très important pour éviter que les rayons ne soient collés aux parois latérales. Zongo Quand ces éléments-là ne sont pas respectés, que se passe-t-il ? Sawadogo Quand ces éléments-là ne sont pas respectés, les abeilles vont construire les rayons de travers, un peu n’importe comment, et les rayons vont s’entremêler, de sorte que vous ne pouvez plus bénéficier de la mobilité des rayons ; et chaque fois que vous voulez sortir un rayon tout l’ensemble s’entraîne et bon… tout se détache et ça empêche le travail rationnel. Zongo Alors une ruche ne se fixe pas ou ne se pose pas au hasard dans la nature. Le choix d’un site apicole ne commande-t-il pas quelques critères qu’il faut observer ? Sawadogo Effectivement l’emplacement du site apicole doit tenir compte de beaucoup de critères. Le premier critère, c’est la richesse de votre environnement en espèces mellifères, les espèces mellifères étant les plantes qui produisent du nectar et du pollen pour les abeilles. Et il faut que le site soit donc riche pour permettre aux abeilles d’avoir suffisamment de nourriture et de stocker des réserves qui peuvent être récoltées par l’apiculteur. Le deuxième critère, c’est un critère de sécurité : il ne faut pas que vos ruches soient placées à proximité des zones de fréquentation des hommes et des animaux d’élevage parce que, comme vous le savez, les abeilles ce sont nos amies mais ce sont des insectes qui piquent et si les ruches sont placées dans les zones de fréquentation, il peut y avoir des accidents malheureux, même parfois mortels sur à la fois les hommes et les animaux d’élevage. Le troisième critère concerne la présence d’eau. Il faut qu’il y ait de l’eau aux environs parce que les abeilles l'utilisent à la fois pour diluer le miel pour leur propre consommation et pour climatiser la ruche lorsqu’il fait très chaud et en Afrique de l’Ouest par exemple, vous savez, en saison sèche, il fait extrêmement chaud et les abeilles ont un besoin crucial d’eau. Donc s'il n'y a pas d’eau sur le site, l’apiculteur sera obligé d’installer des abreuvoirs pour abreuver donc les abeilles. Et je pense qu’il y a un quatrième critère qui concerne la protection contre les vents dominants : il faut qu’il y ait des brises-vents qui puissent permettre que vos abeilles ne soient pas perturbées, sinon elles peuvent déserter. Et encore un autre critère c’est l’accessibilité de votre site à tout moment de l’année : il ne faut pas installer vos ruches dans des zones inondables ou dans des escarpements tels que vous n’y avez pas accès à tout moment pour visiter vos ruches ou transporter le miel après la récolte. Zongo Alors vous avez dit l’influence que ces éléments ont sur la ruche. Y a-t-il d’autres éléments qu’il faut respecter ? Sawadogo Les éléments qu’il faut respecter c’est aussi les éléments de sécurité : vous savez, il y a des risques de vol ou de vandalisme des ruches et par rapport à ça il faut installer des ruches là où quand même vous pouvez avoir un minimum de surveillance et de contrôle. L’autre problème qu’il est important de considérer, c’est l’épandage des pesticides. Vous avez donc besoin d’installer vos ruches dans un site assez sain pour permettre que les abeilles ne soient pas tuées par des pesticides incontrôlés ou que le miel ne soit pas éventuellement contaminé par des pesticides. Donc tout ça ce sont des critères additionnels qui sont importants à considérer si on veut faire de la production de bonne qualité. Fin de la bande.en_US
dc.description.abstractEn apiculture moderne, quel que soit le type de ruche, il faut se plier à certaines normes de fabrication et savoir choisir un site approprié.en_US
dc.language.isofren_US
dc.publisherCTAen_US
dc.relation.ispartofseriesProgramme de radio rurale 07/2, Radio Ruraleen_US
dc.titleLa fabrication des « ruches à rayons mobiles » et le choix du site apicoleen_US
dc.typeAudioen_US
cg.subject.ctaPRODUCTION ET SANTÉ ANIMALEen_US
cg.identifier.statusOpen Accessen_US
cg.contributor.affiliationTechnical Centre for Agricultural and Rural Cooperation
cg.placeWageningen, The Netherlandsen_US
cg.coverage.regionAFRICAen_US


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record